Last 30 days 21182 Articles | Last 24 hours 0 Articles

Categorie | Français

Les entrepreneurs à succès s’unissent pour peser face à Bercy

920 entrepreneurs investisseurs dans 17 fonds créent un club à l’Afic.Ils vont militer pour un régime d’imposition amélioré sur les plus-values, afin d’investir plus massivement.

Deux ans et demi après le mouvement des « Pigeons », les entrepreneurs à succès, qui réinvestissent leur patrimoine dans des entreprises, se dotent d’un instrument de lobbying pérenne. Ils se fédèrent au sein d’un club, à l’Afic (association française des investisseurs pour la croissance), via les fonds qu’ils abondent. Ces premiers 920 entrepreneurs, investis dans 17 fonds, comptent bien faire valoir les bénéfices de leur rôle dans la croissance économique et, par la même occasion, pousser quelques dossiers, notamment réglementaires et fiscaux, auprès de Bercy.

En quelques années, les entrepreneurs ont en effet réinvesti de manière croissante, et de plus en structurée, leurs capitaux dans l’économie. Après la première génération des sociétés d’investissement « unipersonnelles », portées par des figures individuelles comme Marc Simoncini – au travers de son véhicule Jaïna Capital – et Xavier Niel – via Kima Ventures –, c’est une vague de fonds collectifs qui s’impose. Et ce, sur toutes les franges d’investissement, de l’amorçage au capital-développement. Au total, aujourd’hui, les 17 premiers fonds membres du club de l’Afic gèrent 450 millions d’euros (615 millions d’euros en y ajoutant la part des institutionnels), investis dans 206 entreprises, dont 138 en cours, représentant 4.700 emplois. Ce jeudi encore, le premier d’entre

Read more

found for you by the BridgeWard News Desk at
http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0204291590384-les-entrepreneurs-a-succes-sunissent-pour-peser-face-a-bercy-1109851.php#xtor=RSS-39


Visit BridgeWard AG







Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Réagir

Connexion ou Inscrivez-vous gratuitement pour publier vos réactions

Email
Print